Et la lumière fut…

 

L’UCCVO organisait en janvier et février un stage « éclairage » pour lequel avait été sollicité Julien Bossé, réalisateur professionnel. Une vingtaine de membres des différents clubs de l’ouest y ont participé pendant 2 jours.
PH-01  PH-02
Ce que nous avons surtout retenu, ce sont les moyens les moins onéreux pour l’éclairage des scènes , soit

  • utiliser le plus possible la lumière existante, donc, repérer les différentes sources de lumièrearrivant sur la scène, puis, faire un schéma au sol avec l’orientation de la pièce afin de noter les différences suivant les heures.
  • Examiner la réflexion de la lumière sur les éléments de la pièce et utiliser, si besoin, des réflecteurs : une face argentée renvoie une lumière froide une face dorée renvoie une lumière chaude une face blanche atténue la lumière.

Le matériel :

  • lampes existantes : lampe de chevet
  • halogène – spot.
  • Boule chinoise, panneau Led, Softbox
  • Gélatines de différentes couleurs, spoon​
 JB-01  JB-02
 Utilisation des projecteurs pour interview :

  • 1 lumière trois-quarts face
  • 1 lumière d’appoint pour déboucher éventuellement une ombre.
  • 1 lumière contre-jour plus forte pour accentuer les contours.
 Quelques « trucs » ont retenu notre attention :
Il peut être intéressant de :

  • Filmer les personnages en silhouettes sur un fond très éclairé
  • Mettre de la brillance dans les yeux pour les gros plans
  • Mettre en relief les personnages sans forcément les éclairer directement.
  • Utiliser une lumière douche pour créer une atmosphère angoissante (ex : Le Parrain)
  • Un arrière-plan structuré peut donner une autre dimension à la scène (store à lames ou autre)

La balance des blancs est utile quand on filme à plusieurs caméras, afin de les étalonner..
Cependant, elle donne une ambiance neutre et il est bon d’ essayer de la personnaliser.
Conclusion :
L’utilisation de la lumière est, bien entendu, fonction de l’ambiance que l’on veut donner à la scène.
Rien n’est figé, tout est possible à condition que le choix déterminé apporte quelque chose au film.
Julien nous a montré des extraits de films en nous expliquant le rôle de l’éclairage de certaines scènes.
« L’arbre de vie » et «Le nouveau monde » de Terence Malick
« Le parrrain » de FF Coppola
« Fargo » de J et E. Cohen

« Sang froid » de Julien Bossé
« Dyschromie » de Julien Bossé

Ceci n’est qu’un résumé de ce que nous avons vu et entendu.
Il est prévu que les personnes ayant assisté au stage fassent ensemble un compte-rendu plus complet des
2 sessions, qui resterait à disposition des membres du club.

 PH-05  PH-03
Rédaction Françoise Brémaud – Photos Michel Pigneul et Yann Guillemois
PH-04 PH-06
Logo_UCCVOCVNA Sans-titre-1cropped-mts-journey-header.jpg

 

 

Laisser un commentaire